Introduction – Les Bijoux de Pierre Cardin

« Imaginez 1789 sans la guillotine, les trois glorieuses sans les barricades, la révolution cubaine sans le Che Guevara, la bombe atomique sans le champignon, et Mao sans son col ? Figurez vous Niel Armstrong se dandinant sur le sol de la lune, sans Pierre Cardin pour nous faire voir le monde autrement derrière la bulle de Plexiglas de l’astronaute américain ? Le flower power des babas anti viétnam et de Barry Mc Guire, sans Pierre Cardin pour accrocher des fleurs en émail sur les poitrines androgynes des émules de Twiggy ? Les beatles… so british sans Pierre cardin pour les mettre en tenue de clergyman ? Le chapeau melon, sans Pierre Cardin pour y ajouter des bottes de cuir ? La télé couleur, sans Pierre Cardin pour l’intégrer dans ses formes organiques ? La moto, le satellite, le heaume des CRS, leur bouclier en ceinture, les garçons et les filles à poil et à plume… le style Cardin c’est la genèse d’une rupture.C’est le pavé de mai 68 dans une vitrine de l’avenue Montaigne.Ses formes sont nées de besoins nouveaux, d’un besoin inné de nouvelles expériences, d’une conception différente de notre existence quotidienne. Une nouvelle histoire nait avec lui. C’est tout cela que La Galerie Parisienne nous présente à travers un ensemble de créations autour des années 1960-1970. Bijoux, jouant sur le contraste des matières,métal chromé, plexiglas, émail et bois, à la limite presque de la cassure entre la forme et la pensée. Cardin travail comme un sculpteur ou comme un architecte. Il a souvent dit que ses créations étaient d’abord et avant tout des constructions dans l’espace. L’exposition en apporte la preuve, avec cette longue goutte de métal chromé portant au bout d’une tige une boule de plexiglas qui se love entre les seins. Avec lui, le métal devient liquide pour se répandre autour d’un cou ou d’une épaule, d’un bras ou d’une hanche. Le cercle s’inscrit dans le carré, lorsqu’il fait appel à Serge Manzon pour dessiner quelques unes des 34 montres sur un mouvement Jaeger… Leopold Sanchez.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s